Le blogue d’Artexte: un lieu d’échanges, d’expérimentation et de diffusion d’idées liées à la recherche en art actuel.

Regroupe des billets qui présentent des coups de cœur à travers la collection, ainsi que des liens créés par la découverte spontanée
Comprend des échanges et conversations entre les chercheurs et le milieu de l’art contemporain. On y retrouve des entretiens, des réponses à des articles, ou encore les traces de partenariats institutionnels.
Un accès direct aux travaux et observations des individus qui fréquentent Artexte, qu’ils soient chercheurs, auteurs, étudiants ou artistes.
Section réservée aux employés, stagiaires et bénévoles d’Artexte, qui témoignent de leur expérience professionnelle.
En coulisse

Sélection – Affiches du blog « L’eau tiède » de Clément de Gaulejac

Les billets Sélection font partie d’une série d’anciennes contributions aux blogue d’Artexte (2008-2015).

Le développement d’une collection comme celle d’Artexte procède par ajouts faits au quotidien : ajouts de nouveaux numéros de périodiques, arrivages de catalogues et de monographies en provenance de toutes les régions du Canada, ajouts quotidiens dans de nombreux dossiers documentaires et découvertes d’éléments jusqu’alors non-catalogués dans des dossiers existants. Mais, à l’occasion, la collection se voit soudainement bonifiée d’ajouts plus importants, arrivages de corpus cohérents (ou hétérogènes), de documents significatifs (en nombre ou en qualité) que nous ne possédions pas encore. Les surprises sont ainsi quotidiennes. Le développement de la collection progresse, il faut le dire et en très grande partie, grâce aux dons cumulés de milliers de personnes, d’organismes et d’institutions, et ce depuis maintenant 33 ans.

Le 19 avril dernier, l’artiste Clément de Gaulejac nous rendait visite à Artexte et sa visite correspondait à ces deux « manières » de nourrir la collection. On signale peu souvent ce type de visite dans les institutions documentaires mais il nous faut le faire et forcément s’y pencher aujourd’hui. Clément de Gaulejac apportait avec lui un certain nombre de documents issus de sa pratique artistique et ce, afin de les ajouter à son dossier d’artiste à Artexte. Sa présence ce jour-là était aussi toute particulière (pour nous tous) car il apportait un corpus important – récent et toujours d’actualité – d’affiches dont il est le créateur.

Clément de Gaulejac avec ses affichesClément de Gaulejac à diffusé sur son blog L’eau tiède entre le 12 avril et le 2 novembre 2012, toute une série de dessins en soutien – en réaction, en dialogue, en réplique – au mouvement étudiant et social du printemps et de l’été 2012. Les dessins – électroniques – ont été disséminés via son site web, et circulaient, nombreux, via les réseaux sociaux. Un certain nombre de ces dessins ont été reproduits en sérigraphies lors d’ateliers collectifs ouverts et populaires (Diffuse et résiste), puis rendus disponibles, brandis, portés et collés lors de marches et manifestations populaires. Au printemps 2013, le centre des arts actuels Skol (Montréal) offrait à l’artiste la possibilité d’exposer du 2 mars au 6 avril 2013 – un an après le début de la grève étudiante – la totalité du corpus. L’exposition « Clément de Gaulejac : Motifs raisonnables » maintenant terminée, Artexte est fier de recevoir une édition spéciale de la totalité de ce corpus sous la forme d’affiches.

Constitué de 76 affiches, cet ensemble s’inscrit à la jonction de l’œuvre d’art, l’illustration, la caricature, le dessin de presse, l’affiche populaire… Artistique et sociale – voir pédagogique même – la démarche de l’artiste, proche de l’art [post]conceptuel, du document[aire], du journalisme, de la bande dessinée, ces oeuvres-ci (comme d’autres éléments de sa pratique multidisciplinaire et de son écriture notamment) « installent un va-et-vient entre l’observation minutieuse du quotidien et une recherche formaliste sur le langage » [1]1de Gaulejac, C., Uhl, M. (2009). Entretien avec Clément de Gaulejac. Spirale, 266, 49-51.. Le statut « hybride » de ce travail (à défaut d’une meilleure expression) nous avait incité à communiquer avec lui afin de savoir quel avenir il envisageait pour ce corpus. Artexte – sans faire l’acquisition d’oeuvres – voyait-là une réelle possibilité d’accueillir dans son centre cette collection spéciale.

Bernard Schütze dans son texte commandé pour l’exposition au centre des arts actuels Skol le dit ainsi :

« Il convient alors de s’interroger sur la destination et la portée — à la fois politique et esthétique — de cet ensemble d’œuvres après les événements. Comment faut-il exposer ces affiches si l’on considère qu’elles sont à la fois une œuvre collective et celle d’un seul artiste ? (…) Pour éviter une éventuelle récupération par le marché de l’art : faire don de la série complète à des archives à Montréal afin qu’elle soit conservée comme un document appartenant au bien public. » [2]2Schütze, B. (2013). Engagé involontaire .

D’autres lieux documentaires montréalais verront notamment les sérigraphies produites lors des ateliers s’ajouter à leurs collections. Mais Artexte est donc le dépositaire unique d’un ensemble complet des 76 affiches. Autre élément (parmi d’autres) qui nous intéressait est de permettre aux usagers la lecture des affiches – en prenant des précautions de consultation – comme on voudrait feuilleter une publication. Il y a donc une accessibilité renouvelée au corpus d’affiches et qui s’inscrit différemment d’une dissémination via le Web, de la présence des affiches dans les manifestations et finalement de l’exposition sur les murs d’une galerie.[3]3 (). Un diaporama numérique diffusé dans la salle d’exposition du centre des arts actuels Skol pendant l’exposition « Clément de Gaulejac : Motifs raisonnables » exposait justement une série de photographies montrant la dissémination des différentes affiches dans la ville, lors de marches et d’événements populaires. Le diaporama est inclus avec le corpus d’affiches et disponible à la consultation..

Nous remercions l’artiste de ce jeu d’impressions uniques des 76 affiches – et il va sans dire, sans équivalent dans aucune autre institution au monde. Nous savons déjà que l’artiste n’a aucunement arrêté cette pratique liée à l’actualité politique.  Il reviendra, affirme t-il, nous visiter pour faire d’autres versements à ce corpus. Nous remercions l’artiste également de cette confiance manifeste en notre institution afin d’assurer une médiation et une contextualisation adéquate de ce corpus documentaire à la fois artistique, social, politique et historique parmi les arts visuels au Canada depuis 1965.

Vous pouvez nous rendre visite à Artexte pour consulter cet ensemble d’affiches, mais également pour consulter les autres documents de Clément de Gaulejac.

 

Artexte remercie Éric Legendre pour sa contribution.

Notes

  • Entretien avec Clément de Gaulejac
    de Gaulejac, C., Uhl, M. (2009)
    Spirale
    266 : 49-51
  • Engagé involontaire
    Schütze, B. (2013)
  • Un diaporama numérique diffusé dans la salle d’exposition du centre des arts actuels Skol pendant l’exposition « Clément de Gaulejac : Motifs raisonnables » exposait justement une série de photographies montrant la dissémination des différentes affiches dans la ville, lors de marches et d’événements populaires. Le diaporama est inclus avec le corpus d’affiches et disponible à la consultation.

Article suivant

août 2018
Maude Johnson