Le blogue d’Artexte: un lieu d’échanges, d’expérimentation et de diffusion d’idées liées à la recherche en art actuel.

Découvrez le blogue

Expositions

Vue panoramique de l'exposition « Mettre la table » de Manon Tourigny dans l'espace d'exposition d'Artexte aux murs blancs et au plancher gris en béton. La gauche est occupée par une vue partielle d'une table ronde en bois couverte par la nappe colorée de Folie culture. Plus au centre, un mur blanc est occupé par l'œuvre de type all over « Vieux buffet » par Marc-Antoine K. Phaneuf qui se compose de 300 livres de recettes vintages. À sa droite, l'œuvre Chef Lee's Wok'n'sRoll Garden de Karen Tam marque le mur blanc de ces symboles stéréotypés chinois fait de papier rouge finement découpé. À la droite complètement, l'œuvre « Graff Dinner », sa boîte et ses recettes imprimés sur du papier carré, est visible sur une tablette blanche apposée au mur.

Mettre la table

Une exposition commissariée par Manon Tourigny

Actualités

Une photographie format paysage de l'entrée d'une salle d'exposition blanche. Sur le mur à gauche de la photo se trouve le titre de l'exposition « Mettre la table. Setting the Table. Commissaire / Curator Manon Tourigny» sur un vinyle gris. À droite s’ouvre l’exposition. L’œuvre « Graff Dinner » de Pierre Ayot est présentée sur une tablette blanche. Plus loin, derrière, est présentée l’œuvre murale « La cuisine de Bocuse » du même artiste.

Visite commentée | avec Manon Tourigny

Dans le cadre de l’exposition « Mettre la table »

Artexte X Le Sigh | conversation sur Artlétisme

avec Julia Eilers Smith, Florencia Sosa Rey et Didier Morelli

Visite commentée | avec Didier Morelli

Dans le cadre de l’exposition « Artlétisme »

Classe de langue (2023), vue d’exposition. Rad Hourani © Paul Litherland pour Artexte.

Visites sensorielles

Dans le cadre de l'exposition « Classe de Langue »

Collecton

Photo du livre de Yaniya Lee. La couverture minimaliste bleu est marqué par le titre de l’ouvrage en blanc. Écrit en majuscule, nous pouvons lire au haut de la couverture en plus petit caractère « A Black art history project by Yaniya Lee ». Au centre, il est écrit en plus gros « Buseje Bailey ». Finalement, au bas de la couverture, nous pouvons y lire en caractère moyen « reasons why we have to disappear every once in a while ». La couverture bleu contraste avec la clareté du fond blanc uniforme.

Lancement | Buseje Bailey. reasons why we have to disappear every once in a while. A Black art history project by Yaniya Lee

Dans le cadre de la résidence de recherche de Yaniya Lee

Édition