Réactiver l’archive : Une conversation avec Nicole Jolicoeur et Denis Lessard

une conversation

Un évènement en lien avec l’exposition Les objets dans le miroir sont plus près qu’ils ne paraissent

Réactiver l’archive
Une conversation entre Anne Ramsden, Nicole Jolicœur et Denis Lessard
Jeudi 9 février 2017, de 18 h à 20 h

Dans le cadre de l’exposition Anne Ramsden : Les objets dans le miroir sont plus près qu’ils ne paraissent, nous sommes heureux de présenter une conversation entre les artistes Nicole Jolicoeur, Denis Lessard et Anne Ramsden. Jolicoeur et Lessard feront chacun une présentation sur l’utilisation de documents d’archives dans leur travail. Ces présentations seront suivies d’une discussion à trois sur les questions découlant de l’utilisation de documents d’archives comme base pour la création.

Nicole Jolicoeur vit à Montréal. Depuis 1980, ses installations photographiques et audiovidéographiques ont été présentées dans de nombreuses expositions, solos ou de groupes, au Canada, en France, en Angleterre, au Mexique, aux États-Unis et ont fait l’objet de nombreux commentaires critiques. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques. Sa pratique multidisciplinaire s’est développée autour d’enjeux relatifs à la décontextualisation, à la poétisation et à l’incarnation de l’image d’archive.

« Entre les quatre murs de mon atelier, lorsque vient le temps de la prise de risque, avant tout et en dernière instance, c’est le charisme des images, ce qu’elles portent de grave, de mémoire et de connaissance, qui a raison de mes regards prudents et qui lui vaut mes délicatesses. »

– Le souci de l’image d’archive. N. Jolicoeur, 2016

 

Denis Lessard est artiste visuel et archiviste consultant. Depuis 1982, il présente ses performances et ses créations visuelles au Canada, aux États-Unis, en France et aux Pays-Bas. Il œuvre également comme critique d’art, traducteur, commissaire invité et enseignant en histoire de l’art. Sa pratique interdisciplinaire aborde notamment les questions de la collection, de l’identité masculine, de la spiritualité et des rapports entre littérature, musique et arts visuels.

« Travailler l’archive, c’est s’y plonger pour mieux connaître ou s’y reconnaître.
Penser vouloir y trouver quelque chose, alors qu’autre chose nous trouve.
Surtout ne pas réprimer l’émotion, quand bien même elle nous prendrait par surprise.
Si l’on a une responsabilité face à l’archive, c’est peut-être de garder vivant le lien avec son origine, avec la personne ou le groupe qui en est la source. »

– Denis Lessard, 14 janvier 2017

 

Pour plus d’information sur l’exposition

Pour plus d’information sur la résidence de recherche d’Anne Ramsden

Publié le 20 janvier 2017

 


 


Ouvert au public

mercredi au vendredi :
de midi à 19 h
samedi : de midi à 17 h


Coordonnées

2 rue Sainte-Catherine Est
salle 301
514-874-0049
info @ artexte.ca